Agenda

INFOSITO

Infosito - ça déménage !

décembre 2016

Vous souhaitez recevoir notre Infosito par mail ?
Inscrivez-vous à notre newsletter : contact[a]oposito.fr

JPEG - 624.8 ko
[ JPEG, 624.8 ko ]

Ça déménage !!!

Mercredi 30 novembre,
Noisy-le-Sec, temps frais mais ensoleillé

Bonjour, bonsoir,

- Ça déménage !!!
Notre transhumance vers Garges-lès-Gonesse est en marche.
Sous le titre générique « ça déménage », nous vous tenons informés de la progression de notre installation et des actions que nous menons sur le territoire de Garges-lès-Gonesse avant notre arrivée définitive.

JPEG - 72.8 ko
[ JPEG, 72.8 ko ]


_ _ _ _ _ _

- La Traversée de Garges-lès-Gonesse par Boijeot.Renauld
Métaphore du mouvement que nous effectuons vers les terres de Garges-lès-Gonesse, l’équipe des Boijeot.Renauld a habité dehors, du 4 au 9 novembre derniers, à Garges-lès-Gonesse même. Une immersion insolite où l’infusion artistique dans le quotidien de la ville fut prétexte à la rencontre. Leur épopée fera l’objet d’un récit rapporté par Etienne Liebig… pour le moment, on vous livre les images.

JPEG - 134.6 ko
[ JPEG, 134.6 ko ]
JPEG - 44.5 ko
[ JPEG, 44.5 ko ]

Photos : Thomas Brullé
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Le redéploiement à Garges-lès-Gonesse
Compagnie Oposito – Le Moulin Fondu

Le redéploiement du centre national des arts de la rue et de l’espace public et de la Compagnie Oposito sur la commune de Garges-lès-Gonesse s’établit sur deux sites distincts, l’Aquarium et un 2e site implanté rue Marcel Bourgogne et ce, de manière progressive, jusqu’à fin 2017. Ces espaces vont permettre au centre national et à la compagnie Oposito de maintenir leurs activités pendant la période de transition nécessaire à la construction du Grand Moulin.
L’Aquarium est un grand pavillon des années 1970 qui était composé, au rez-de-chaussée d’un grand magasin de vente de poissons exotiques et d’un grand appartement. Les travaux d’aménagement aujourd’hui réalisés nous permettent de disposer d’un appartement à l’étage confortable pouvant accueillir huit personnes. Le rez-de-chaussée, pour sa part, a été transformé en studio de répétition de 200m², doté d’une salle de réunion.

JPEG - 261.7 ko
[ JPEG, 261.7 ko ]
JPEG - 352.5 ko
[ JPEG, 352.5 ko ]

Une attention toute particulière a été portée sur l’aménagement et le décor intérieur de l’appartement. Cette phase est en cours de finition, nous souhaitons maintenant nous pencher sur la vision extérieure de l’Aquarium. Cette maison est située à une importante entrée de la ville et siège bien en vue sur un carrefour très fréquenté, un endroit stratégique en soit dont nous souhaitons tirer parti. Pour cela nous avons invité Raymond Sarti, scénographe, à imaginer avec nous un décor pour la façade du lieu de résidence signifiant notre présence sur la ville, visible de tous.

JPEG - 45.6 ko
[ JPEG, 45.6 ko ]

Par Raymond Sarti, scénographe
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- La symphonie des sapins, Création 2016 de la Compagnie Oposito
Notre dernier opus a vu le jour à Vieux Condé en mai dernier dans le cadre du festival des Turbulentes dirigé de main de maître par Virginie Foucault. Pour des raisons pratiques, nous avons présenté notre travail dans la grande salle du Boulon, il en allait de la faisabilité de notre histoire. On ne peut pas dire que cette première rencontre avec un public « très professionnel » nous ait servi de rampe de lancement, bien au contraire !!! Ce métier est redoutable mais cela ne nous a en rien ébranlés dans nos convictions et dans le plaisir que nous avions de jouer notre spectacle dès le lendemain devant un public plus détendu. Après ces 2 premières nous sommes sortis à l’air libre dans le cadre de Friction(s) à Annemasse où notre projet a pris toute sa place sous les étoiles exactement. Nous avons ensuite pris la route pour Viva Cité à Sotteville-lès-Rouen puis Alès où nous nous sommes produits dans le cadre de Cratère surfaces. Vous pourrez trouver ci-dessous le lien qui vous permettra de vous faire votre propre idée grâce à la bande-annonce réalisée par Philippe Lachambre et Marc Pueyo, sous le regard bienveillant de l’Oeil du Baobab

JPEG - 65.4 ko
[ JPEG, 65.4 ko ]

Photo : Xavier Cantat
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Trois éléphants passent... à Sharjah, aux Emirats Arabes Unis
C’est un grand voyage que nous préparons, à destination de Sharjah. Dépaysement assuré par Nomada Les Arts Nomades Cie, une structure de production française implantée à Dubaï. Nous avons comme partenaire une équipe professionnelle de l’événement, en pleine connaissance du territoire sur lequel elle agit.
Nous avons été accueillis d’une très belle manière lors du repérage qui s’est déroulé du 9 au 12 novembre derniers. L’équipe de Nomada nous a permis, pendant ce voyage, de mieux comprendre le pays où nous allons mettre les pieds et où nous devrons adopter une manière de vivre pas si différente que celle que nous menons ici… surtout, loin des clichés que nous avons sur ces contrées.
Nous emboitons le pas aux compagnies Carabosse et Off qui se sont produites les années précédentes lors de Sharjah Light Festival. Nous prendrons donc part à l’édition 2017 de ce festival, du 2 au 11 février prochains. Nous participerons à l’ouverture officielle de l’événement, le 2 février avec une image spécialement composée pour l’occasion puis, nous donnerons 9 représentations de « Trois éléphants passent… ».
Un petit peu d’histoire et de géographie… Les Emirats Arabes Unis ont moins de 50 ans, ils se trouvent entre Oman, l’Arabie Saoudite et le Qatar et sont composés de 7 émirats dont Dubaï, Abu Dabi – la capitale fédérale et Sharjah où nous allons nous produire. La population est composée de 8 million d’âmes dont une grande partie est composée d’expatriés provenant de tous les horizons du globe. Charjah – avec un C en français – est la capitale culturelle au sens du patrimoine religieux mais aussi de l’art en général et est dotée de grandes universités à faire pâlir la Fac de Nanterre...

JPEG - 57.3 ko
[ JPEG, 57.3 ko ]


_ _ _ _ _ _

- Association d’idées pour l’espace public
Le Moulin Fondu et Art’R ont présenté, en octobre dernier, « Palissades » le dernier opus du Phun place Saint Blaise dans le 20e arrondissement de Paris
Place Saint Blaise, la vie a repris son cours. Le village de « Palissades » de Phéraille et de sa belle équipe a rendu la place aux enfants et aux pigeons. Belle aventure en commun avec Madame Caroline Loire, pour ce projet en situation dans ce quartier parisien. Le Phun nous revient avec une proposition chaleureuse où viennent se mêler, dans la journée, les paroles d’habitants du quartier et des rendez-vous où chacun des personnages vous invite à une rencontre plus intime avec leur univers respectif. Un regard sur le vivre ensemble dans nos grandes villes au propre et au figuré. Nous souhaitons bonne route à cette belle proposition.

JPEG - 431.7 ko
[ JPEG, 431.7 ko ]

Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- L’Acteur à 360°, le comédien dans l’espace public
Le Moulin fondu et L’ESCA du Studio-Théâtre d’Asnières-sur-Seine
Transmission formation

Du 7 novembre au 16 décembre 2016, nous avons le plaisir d’accueillir pour la 6e fois au Moulin Fondu la nouvelle promotion de l’Ecole Supérieure de Comédiens par l’Alternance du Studio-Théâtre d’Asnières-sur-Seine dans le cadre du module de formation de six semaines intitulé « l’Acteur à 360, le comédien dans l’espace public », sous la direction pédagogique de Pascal Le Guennec. Cette année il a convié Marie Do Fréval ainsi que Thierry Lorent à activer les séances de travail en direction de ces jeunes apprentis du théâtre.
Depuis le début de cette collaboration avec le Studio-Théâtre d’Asnières, nous sommes convaincus que notre démarche commune a du sens pour les étudiants mais aussi pour nous. Cette relation de transmission nous oblige à remettre sur la table nos propres expériences, à revenir à des fondamentaux que nous avons nous-même parfois oubliés. Alors bienvenue à cette nouvelle promotion cure de jouvence du Moulin.

JPEG - 108.8 ko
[ JPEG, 108.8 ko ]

Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Etre là où l’on nous attend le moins
Nous avons repris le chemin de la Maison d’Arrêt de Villepinte où, pour la deuxième année, nous proposons un atelier chant aux résidents. Les émotions partagées, l’année dernière, en compagnie d’Antonia Hayward, Tomás Gubitsch et Jean-Philippe Dejussieu nous ont motivés à renouveler cette expérience. Antonia Hayward et Marc Pujol animent, cette saison, l’atelier où le chant et la poésie musicale auront toute leur place.

JPEG - 560.4 ko
[ JPEG, 560.4 ko ]

Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Bas les masques !
Après la belle expérience menée l’année dernière avec les élèves allophones – tout juste arrivés en France – du collège Olympe de Gouges de Noisy-le-Sec, nous avons à nouveau convié la compagnie francilienne Babylone à une nouvelle aventure. Cette année Patrice Cuvelier et Jonathan Charnay proposent aux nouveaux élèves allophones du collège de plancher sur la monstruosité, d’après le spectacle « l’homme qui rit » créé en 2013 par la compagnie Babylone. Vaste programme qu’ils concrétiseront par la fabrication de masques et la mise en œuvre du jeu d’acteur qu’offre cet accessoire sacré du théâtre.

JPEG - 40.4 ko
[ JPEG, 40.4 ko ]

Photo : Patrice Cuvelier
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Résidences denses
En octobre dernier, nous avons accueilli, au Moulin Fondu, la « famille » Pernette au sens propre et figuré puisque Nathalie est accompagnée par ses parents dans le cadre de cette résidence au Moulin Fondu. Pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est monsieur Pernette père qui dessine pour Nathalie les visuels des spectacles en cours de création. « La figure du baiser » est le nom de ce dernier Opus que la Cie Pernette est venue peaufiner en notre Moulin Fondu. Voici maintenant quelques années que nous accompagnons Nathalie et nous avons toujours été séduits par ses facéties dansées, modernes et contemporaines, accessibles à tous.

JPEG - 169.7 ko
[ JPEG, 169.7 ko ]

Plus d’infos
Cette résidence prend la suite de celle menée, pour la deuxième fois en nos murs, par Perrine Anger-Michelet de la Niak compagnie, pour sa création en cours « N°7 et les objets ». 7, comme le nombre d’enfants de la fratrie dont Perrine est issue et dont elle était la petite dernière. Mise en abîme de sa propre histoire, métaphore de son enfance que nous propose de nous raconter Perrine à travers un étonnant déballage d’objets accumulés toute sa vie... à suivre

JPEG - 38.6 ko
[ JPEG, 38.6 ko ]

Plus d’infos
Dans les escaliers du Moulin Fondu, vous pourrez aussi rencontrer Guillermina Celedon de la compagnie Plateforme. Nous allons l’accueillir tout au long de l’année à venir. Nous soutenons son premier projet dans le cadre d’une production déléguée. « TRAFIC » un titre sans détour pour aborder la traite des êtres humains et, plus particulièrement ici, la prostitution. Inspirée de « Trafiquée », l’ouvrage d’Emma Haché, Guillermina nous propose sa vision de jeune femme confrontée à la violence que représente pour elle le marché du sexe. Ce projet connait un beau soutien du réseau des arts de la rue et est aussi l’occasion d’une première collaboration avec nos amis de la Constellation animée par Alexandre Ribeyrolles mais de cela je vous en parlerai plus bas.

JPEG - 134.7 ko
[ JPEG, 134.7 ko ]

Photo : Guillermina Celedon
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- C’est quoi une production déléguée ?
Au Moulin fondu ce dispositif est destiné à soutenir le tout premier projet d’une ou d’un jeune artiste en mettant à sa disposition un outil de production professionnel. Cet accompagnement couvre, pendant 12 mois, les problématiques administratives et techniques, celles liées à la communication, à la diffusion et la logistique ce qui permet à l’artiste de concentrer son travail sur l’aspect artistique.
En 2016, nous avons ainsi accompagné Aïcha Touré – compagnie CoNTeMPoTaP avec son spectacle « L’Arbre de vie ».

JPEG - 607.6 ko
[ JPEG, 607.6 ko ]

Photo : Arnaud Lévénes
http://oposito.fr/Cie-CoNTeMPoTaP-L-Arbre-de-vie.html
_ _ _ _ _ _

- Le Moulin Fondu, ART’R et la Constellation
L’Association d’idées fortes pour l’espace public s’élargit !!!

Comme vous le savez ou ne le savez pas, depuis trois ans, nous associons nos idées et nos moyens avec Art’R, lieu de fabrique itinérant dirigé par Caroline Loire. C’est par le biais de cette association que nous avons récemment accueilli la Cie le Phun à Paris. Fort satisfaits de cette collaboration très enrichissante pour le Moulin Fondu nous continuons l’aventure en invitant à venir cogiter avec nous l’équipe de la Constellation. Cette invitation s’est déjà concrétisée par l’accueil en résidence de la Cie Plateforme à la Lisière « centre de création et de villégiatures des arts de la rue » se trouvant dans l’Essonne et animé par La Constellation.
Je me permets une petite explication littérale de notre association. Celle-ci a pour objet de nous stimuler à inventer des dispositifs concrets et nouveaux sur le territoire d’Ile-de-France dédiés aux artistes qui ont choisi comme lieu d’expression l’espace public.
En gros si l’oignon fait la soupe l’union fait la force.
Nous préparons donc une aventure associant nos trois structures mais par contre celle-ci reste encore un secret, on vous le dira bientôt… !
_ _ _ _ _ _

- Retour sur les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs
Comme annoncé, la 25e édition des Rencontres et d’Ici et d’Ailleurs s’est déroulée au mois de mai à Garges-lès-Gonesse. Nous avons installé notre village au cœur de la coulée verte… Première escale des RIA dans notre nouveau port d’attache.
Vous imaginez bien qu’il nous fallait être au rendez-vous que nous avions fixé à la ville et à ses habitants même si la météo ne nous a pas permis de déployer nos ailes comme nous l’avions imaginé. Nous avons planté, en terre Gargeoise, une graine pleine d’envie que nous n’avons pas eu à arroser.
Alors oui, nous sommes contents d’être arrivés ici, contents de découvrir un public avide d’écouter nos histoires venues d’ailleurs. Nous avons plaisir à travailler avec une équipe municipale engagée à nos côtés et des services qui se mouillent avec nous, au sens propre comme au figuré.

JPEG - 169 ko
[ JPEG, 169 ko ]

Photo : Les Cubiténistes

JPEG - 40.5 ko
[ JPEG, 40.5 ko ]

Retour en images

Il nous faut maintenant, en tirant les enseignements de cette première aventure en terre Gargeoise et en complicité avec la formidable équipe de L’Espace Lino Ventura, inventer la 26e édition des Rencontres d’Ici et d’Ailleurs qui se déroulera les 20 et 21 mai 2017 !!! Inscrivez-le à votre agenda.

- Histoires d’Ailleurs, La rencontre des Rencontres
A l’occasion de l’édition 2016 des Rencontres d’Ici et d’Ailleurs, nous avons proposé « Histoires d’Ailleurs », la rencontre des Rencontres : un temps d’échange entre acteurs culturels internationaux autour du sens et la portée des arts de la rue dans des situations sociales, urbaines et historiques différentes.
Cette rencontre a été organisée avec l’espace culturel Lino Ventura de Garges-lès-Gonesse, avec le soutien de la Région Ile-de-France (dispositif Méditerranée) en partenariat avec ARTCENA, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre qui a travaillé à la retranscription de ce temps d’échange. Nous les en remercions.
Lire la retranscription de la rencontre

JPEG - 43.8 ko
[ JPEG, 43.8 ko ]

Photo : Xavier Cantat
Plus d’infos
_ _ _ _ _ _

- Brèves de rue
CNAREP
Centre national des arts de la rue et de l’espace public, OUF ! C’est aujourd’hui l’appellation contrôlée et officielle de nos lieux d’aventures artistiques. Je vous le concède, ça n’est pas beau mais il fallait bien satisfaire tout le monde, ceux de la rue et de l’espace public !?
Mais en fait, ce n’est pas bien important, ce qui l’est c’est que nous restions le Moulin Fondu.
CNT + HLM = ARTCENA
Ça c’est fait ! L’équation est résolue, le « Centre National du Théâtre » et « HorsLesMurs » ont fusionné, ça donne ARTCENA, « Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre » pour notre bien être à tous évidemment. Cette nouvelle super structure aura donc pour mission de promouvoir, transmettre, initier, informer des bienfaits curatifs du théâtre, des arts de la rue et du cirque pour notre société. Nous souhaitons pleine réussite à Gwénola David, directrice d’Artcena… et à toute l’équipe.
Amiens, un tour de manège
Avant toute chose, je souhaite saluer ici une personnalité de caractère au regard malicieux arborant une moustache de hussard de la culture, que dis-je hussard ! Non, chevalier des arts de la rue. J’ai nommé Monsieur Jean-Pierre Marcos. Cher Jean-Pierre, je me souviens comme si c’était hier de la proposition que tu m’as faite, en présence de ton complice Phillipe Macret, de venir produire chez toi la trilogie des grandes parades de la Compagnie Oposito. Je t’ai demandé dans l’instant de reformuler ton souhait, histoire de voir si j’avais bien entendu. Au mois de juin qui suivait, les 300 membres de la Compagnie Oposito, artistes et techniciens indispensables pour faire vivre cette aventure prenaient leurs quartiers à Amiens. Alors, je ne vais pas faire un dessin mais retirer mon chapeau et te saluer bien bas, pour t’exprimer ici tout mon respect et mon admiration pour ton engagement à nos côtés. Les arts de la rue ne te perdent pas puisque tu as pris la présidence d’ARTCENA, nous te souhaitons pleine réussite dans cette nouvelle mission.
Je profite de ce passage par Amiens pour saluer Julien Rosemberg qui a quitté son poste à la direction d’HLM pour prendre la direction, avec Célia Deliau du Pôle national cirque et arts de la rue, Cirque Jules Verne.
.
Plan d’urgence pour l’état d’urgence
Vous n’êtes pas sans savoir que l’accès à l’espace public s’est complexifié depuis la mise en place de l’état d’urgence. Nous en subissons les dommages collatéraux qui impactent nos moyens techniques et budgétaires lorsque ce n’est pas l’artistique qui est purement et simplement annulé, comme le fut le spectacle « Les 3 Mousquetaires » des Batteurs de pavés, cet été au festival Chalon dans la rue.
Force est de constater que certains dispositifs provoquent le contraire de ce pourquoi ils ont été mis en place. Ce fut par exemple le cas à Aurillac où le système déployé a engendré une friction avec un public réfractaire à ces mesures sécuritaires.
La différence de traitement sur le territoire national - et parfois sur un même territoire - de la sécurité dans l’espace public est variable, un marché en plein cœur de Paris serait-il moins exposé que le public de Nuit blanche ?
Je ne jette pas la pierre, la situation à laquelle nous sommes confrontés – et qui s’est insidieusement glissée dans notre quotidien – personne, ni même le pouvoir public quoiqu’il en dise, n’était prêt à gérer ce genre de crise.
Nous devons tirer les enseignements de ce qui s’est passé cet été sur nos festivals. Pour cela la profession, représentée par la Fédération nationale des arts de la rue, et des personnalités qualifiées en lien avec le ministère de la Culture se sont associées à un groupe de travail.
Celui-ci, sous la direction de monsieur le préfet Weigel, aura pour mission de préconiser les mesures de sécurité à prendre dans le cadre de nos initiatives dans l’espace public pour les mois à venir… à suivre de près.
_ _ _ _ _ _

- Mouvements d’équipe
Clémence Ney a rejoint l’équipe de la Compagnie Oposito – Le Moulin Fondu en tant que Cheffe d’atelier. Bienvenue à elle !
Pierre Garnier, régisseur, va quitter la structure cette fin d’année. Nous lui souhaitons une bonne continuation !
Nous poursuivons le recrutement d’un-une Régisseur-sseuse d’accueil. N’hésitez pas à faire suivre l’info !
Plus d’infos

Vous souhaitez recevoir notre Infosito par mail ?
Inscrivez-vous à notre newsletter : contact[a]oposito.fr

vendredi 17 février 2017


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits