La compagnie Oposito


Les spectacles - Compagnie Oposito , Les spectacles en tournée , Peaux bleues (création 2020) , Peaux bleues - portraits des artistes

Adonaïs YANKAN, interprète

JPEG - 541.3 ko
[ JPEG, 541.3 ko ]

Photo : Hélène Jayet

Quel est ton parcours ?
Tout a commencé à 4 ans, en Côte d’Ivoire, quand mon père m’a offert un robot... Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours eu cette petite vague qui passait dans mon corps, j’ai pu approfondir ma technique et ma réflexion dans le groupe TKF. Un groupe qui met en avant des techniques dites Oldschool (Popping/Hype/Locking) chorégraphié par JP Custos dit Papyon. De la défense à Gare de Lyon pour arriver sur la scène de nombreux battles et par la suite vers la création et le show, j’ai pu participer à des évènements enrichissants et assez originaux. La Fashion Week à Paris, Le Battle Of the Year à Montpellier, les premières parties de Bercy. L’expérience qui m’a le plus forgé artistiquement et mentalement a été la tournée de mon solo « HUMAN MACHINE » entre la France, l’Angleterre et l’Irlande. Ce qui me tient à cœur dans l’art est aussi la notion de transmission, j’ai donné des cours pendant 10 ans et organise pour les jeunes de ma ville (Garges-lès-Gonesse, ndlr) des évènements, des conférences et mène de nombreux projets pour rendre accessible la culture à tous. J’aime le coté mental et esthétique de l’art, j’aime la diversité de la culture et j’aime l’inattendu.

Pourquoi as-tu choisi une vie d’artiste ?
Après mon baccalauréat scientifique, je me suis demandé ce qui me faisait le plus vibrer mais surtout qu’est-ce que je pourrais faire toute ma vie sans me lasser. Je me suis donc naturellement tourné vers la culture, les arts, l’organisation d’événements et honnêtement je n’ai jamais regretté ce choix. La vie de danseur multi casquette, c’est une vie où selon les projets et les esthétiques, on danse sur un pied et un rythme différent tout en restant droit dans ses baskets.

Ton rôle dans le spectacle « Peaux bleues » ?
Dans « Peaux bleues », nous avons la chance de développer un trait qui nous est propre. Mon personnage est assez proche de ce que je suis dans la vie. Le réel défi pour moi est le volet interprétation. Prêter ma voix et donner vie aux chansons écrites par Claudine Lebègue en plus de tout le travail physique et technique… j’ai vraiment hâte de partager tout ça avec le public.

JPEG - 155.9 ko
[ JPEG, 155.9 ko ]

Photo : Hélène Jayet

Qu’est -ce qui t’a convaincu de participer au projet « Peaux bleues » ?
J’ai d’abord été convaincu par le travail d’Oposito avant de l’être par le projet. La découverte de l’équipe puis du contenu et enfin de l’ambiance ! Aucune discussion possible, I AM IN !!
J’aime le travail de tous les artistes du spectacle, c’est déjà une motivation incroyable.

Selon toi, l’invisibilisation dans les milieux culturels est-elle toujours d’actualité ?
En effet, je pense que la visibilité qui nous est offerte sur les plus grandes plateformes est très inférieure à nos qualités et surtout au rôle que nous avons joué et que nous jouons chaque jour. Je ne crois plus aux places offertes. Je pense qu’il est temps d’imposer et de créer nos opportunités sans pour autant négliger celles qui sont existantes et ceux qui font en sorte de créer de la diversité dans la culture. Je pense que nous sommes très très très loin du monde utopique dans lequel les hommes et les femmes quelles que soient leurs couleurs seraient égaux ! Notre monde trie les gens Beau/moche, Blanc/Noir, riche/pauvre… c’est triste !

Pendant cette période bouleversée par la crise sanitaire, comment travailles-tu ? répètes-tu ?
J’ai plusieurs fois regardé la vidéo du filage Peaux bleues fait en répétition, j’ai pas mal dansé sur tout et n’importe quoi mais il est vrai que faire le déroulé du spectacle sans l’équipe ça n’a pas la même Saveur.

Quel est ton truc réconfortant ?
RIRE !! Pour moi l’humour permet de rester actif et positif et j’ai vraiment toujours une volonté d’être positif et d’avancer. Rien d’autre, juste se taper des bonnes barres tous les jours REMÈDE INTERNATIONAL CONTRE LES MAUX DE CE MONDE

JPEG - 196.5 ko
[ JPEG, 196.5 ko ]

Photo : Hélène Jayet
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Tous les portraits d’artistes de l’équipe "Peaux bleues"

jeudi 11 juin 2020


© 2020 - | Contact | Mentions légales | Crédits